BLOG

 

 

 MAI 2017

Blaireau fait ce qu'il te plait

 


 

FEVRIER 2017

Celui qui marche au fond de l'eau

 

 

 


 

OCTOBRE 2016

 Into the brame

 Alors que les raires des grands cerfs commencent à s'essoufler un peu partout dans les forêts Française, le brame demeure l'un des moments les plus intense que nous livre le monde sauvage ! Frissons garantis...

 

 


 

JUIN 2016

 

 


 

AVRIL-MAI 2016

Après avoir passé plusieurs semaines dans la chaleur du terrier, les petites boules de poils s'ouvrent peu à peu à tout ce qui les entoure. Entre peur et curiosité, les renardeaux sentent, observent et s'éloignent chaque jour un peu plus de ce trou noir qui les rassure.

Bientôt, l'insouciance de la vie rythmée par les jeux entre frères et soeurs laisseront place à la découverte d'un monde sans pitié où il faudra, pour y survivre, apprendre à se méfier de la bête qui se tient debout !

 


 

 

JANVIER 2016

Une grande partie des hautes terres d'Auvergne sont depuis plusieurs années, le théâtre de pullulations successives de campagnols terrestres et de campagnols des champs dont l'impact sur les prairies est un véritable fléau pour le monde de l'élevage ! En réponse à ces proliférations de rongeurs on observe, actuellement sur ces territoires des concentrations inédites pour la région de divers rapaces  attirés par ce garde manger à ciel ouvert. Une véritable aubaine pour tous les amoureux de la nature...

 

 

 

AOUT 2015

 Quelque jours passés dans le marais Charentais nous ont permis de profiter de la richesse de ce lieu où la terre et l'eau se mélange pour le plus grand bonheur des milliers d'oiseaux qui y vivent à l'année où y stationnent quelques jours avant de poursuivre leurs route entre la Scandinavie, la Russie et l’Afrique de l’ouest.

 

 

 JUIN 2015

 Le vaste plateau calcaire du Causse Méjean fait partie de ces lieux où l’on ne revient pas par hasard ! Hissé comme une forteresse en plein cœur des Cévennes, le Méjean est un territoire d’exception dont les paysages façonnés depuis des millénaires par le pastoralisme s’ouvrent à perte de vue sur une végétation steppique, presque désertique. Ici rien ne retient particulièrement l’œil tant le paysage y est harmonieux, fascinant… "L’île terre" comme j’aime l’appeler est ceinturée de toute part par des vallées profondes, vertigineuses où rapaces et vautours se jouent à nos pieds des courants thermiques idéaux pour ces voiliers majestueux. Une terre incroyablement belle presque envoûtante...